Texte 351, année 1632, 10 septembre, Richelieu au maréchal de La Force

Richelieu au maréchal de La Force, Saint-Vallier, 10 septembre 1632.

Bibliothèque Interuniversitaire de la Sorbonne, coll. Richelieu, vol. 15, f° 127. Suscription au verso : « à Monsieur, M. le maréchal de La Force ». 

Monsieur,

Le Roi écrit à M. le maréchal de Vitry pour, qu’au lieu de venir au Pont-Saint-Esprit, il s’en aille vous joindre à Nîmes avec toutes les troupes qu’il a. Sa Majesté est bien aise qu’Alès se remette en son obéissance, mais elle désirerait grandement avoir Clausel sans capitulation. C’est pourquoi vous y tâcherez, s’il vous plaît.

Elle n’estime point à propos de faire un traité avec Peyraud pour le faire revenir à son service, joint qu’ayant donné la sénéchaussée de Nîmes et Beaucaire, elle ne veut pas en priver celui qu’elle en a gratifié pour la redonner à un homme qui l’a desservie. Si Peyraud revient avec son régiment sans condition, le Roi verra comme il en devra user, et quel effet il lui devra donner de sa bonté. Mais de s’y obliger particulièrement, c’est chose qu’elle ne peut faire pour la conséquence. S’il fait débander l’armée de Monsieur [le duc d’Orléans], ce ne sera pas un petit motif pour émouvoir le Roi à miséricorde en son endroit. Le Roi a envoyé, comme vous aurez su, le sieur de Candéac [Louis de Montcalm seigneur de Candiac] à Lunel pour faire que les MM. de Nîmes, Restinclières et Cauvisson remettent la place entre vos mains. Vous ne leur accorderez, s’il vous plaît, autres conditions que celles que ledit sieur de Candéac vous aura communiquées. J’espère que vous aurez raison de cette place devant que nous y soyons, ne doutant point qu’ils ne se rendent, et que les armes du Roi ne prospèrent toujours sous votre commandement. Cependant, je vous conjure de me croire, Monsieur, votre très affectionné serviteur,

le cardinal de Richelieu

À Saint-Vallier, ce 10° septembre au soir.

Marie-Catherine Vignal Souleyreau

Docteur en Histoire, ingénieur d'études à Sorbonne Université, Faculté des Lettres, Institut de Recherche sur les Civilisations de l'Occident Moderne (IRCOM - Centre Roland Mousnier)

More Posts


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Marie-Catherine Vignal Souleyreau (17 août 2022). Texte 351, année 1632, 10 septembre, Richelieu au maréchal de La Force. Correspondance et papiers d'État du cardinal de Richelieu. Consulté le 21 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/tq2g


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.