Texte 390, année 1632, 30 septembre, le maréchal de La Force à Richelieu

Le maréchal de La Force à Richelieu, Pézenas, 30 septembre 1632.

Ministère des Affaires Étrangères, archives diplomatiques, centre de La Courneuve, coll. Mémoires et Documents France, vol. 803, f° 111. Original autographe.

Monseigneur,

Je viens de recevoir une lettre de M. de Bullion, par laquelle il me mande que toutes choses sont arrêtées et les articles signés. Soudain j’ai voulu dépêcher M. de Saint-Orce vers le Roi pour recevoir les commandements de Sa Majesté sur ce qu’il lui plaira être fait de son armée.

Il y a déjà quelques jours qu’elle est aux environs de ce lieu, qui avait déjà fort pati par les troupes de Monsieur [le duc d’Orléans]. Vous me ferez l’honneur, s’il vous plaît, Monseigneur, de m’ordonner ce que j’ai à faire, car je n’ai point de plus forte passion que d’effectuer tout ce qui sera de vos volontés et commandements comme, Monseigneur, votre très humble, très obéissant et très fidèle serviteur,

Caumont La Force

Ce dernier de septembre, au camp de Pézenas.

Marie-Catherine Vignal Souleyreau

Docteur en Histoire, ingénieur d'études à Sorbonne Université, Faculté des Lettres, Institut de Recherche sur les Civilisations de l'Occident Moderne (IRCOM - Centre Roland Mousnier)

More Posts


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Marie-Catherine Vignal Souleyreau (7 septembre 2022). Texte 390, année 1632, 30 septembre, le maréchal de La Force à Richelieu. Correspondance et papiers d'État du cardinal de Richelieu. Consulté le 14 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/tq4j


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.