Texte 486, année 1635, 13 novembre, Gobelin à Chavigny

Claude Gobelin au comte de Chavigny, Nancy, 13 novembre 1635.

Ministère des Affaires étrangères, archives diplomatiques, centre de La Courneuve, coll. Correspondance Politique Lorraine, vol. 27, f° 59-60. Original autographe. Suscription au f° 60 v° : « à Monsieur, M. Bouthillier, conseiller du Roi en son conseil d’État, secrétaire des commandements et chancelier de Monsieur ».

Monsieur,

Ayant été particulièrement informé par le retour de M. de Mayolas [Mayola] de l’état des affaires de deçà, à qui j’ai dit mon sentiment de beaucoup de choses, je ne vous écrirai point de nouvelles de nos armées, sinon que je viens d’apprendre que la nôtre quitta hier son poste pour venir prendre celui du Pont-Saint-Vincent, qui est un passage sur la Moselle, à deux lieues de Nancy. Je vous envoie, Monsieur, un mémoire touchant l’affaire de Saint-Nicolas1, et vous supplie très humblement me faire l’honneur de me croire toujours, Monsieur, votre très humble et obéissant serviteur,

Gobelin

À Nancy, le 13 novembre 1635.

L’on me vient d’assurer que le duc Charles est extrêmement malade.

Marie-Catherine Vignal Souleyreau

Docteur en Histoire, ingénieur d'études à Sorbonne Université, Faculté des Lettres, Institut de Recherche sur les Civilisations de l'Occident Moderne (IRCOM - Centre Roland Mousnier)

More Posts

  1. Voir le texte 485. []

OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Marie-Catherine Vignal Souleyreau (25 octobre 2022). Texte 486, année 1635, 13 novembre, Gobelin à Chavigny. Correspondance et papiers d'État du cardinal de Richelieu. Consulté le 21 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/tq99


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.