Texte 673, année 1632, 2 mai, Louis XIII à Richelieu

Louis XIII à Richelieu, Saint-Germain-en-Laye, 2 mai 1632.

Archives du Musée Condé, château de Chantilly, cabinet des Lettres, série I, t. III, f° 22. Le texte original a été publié dans Marie-Catherine Vignal Souleyreau (éd.), La correspondance du cardinal de Richelieu : au faîte du pouvoir, l’année 1632, Paris, éditions L’Harmattan, 2007, p. 192.

Mon Cousin,

J’ai reçu ce soir votre lettre par Saint-Georges, par laquelle je vois la continuation des mauvais desseins de mon frère [le duc d’Orléans] et de M. [le duc Charles IV] de Lorraine. J’espère, avec l’aide du bon Dieu et vos bons conseils, qu’ils ne nous feront point de mal, pourvu que l’on ne s’endorme pas. Je suis très satisfait de la diligence que vous avez apportée à faire dépêcher tous ceux que [vous] me mandez. Je vous prie de continuer à presser mon cousin le maréchal d’Effiat de partir lundi comme il me l’a promis. Je vous conjure d’avoir soin de votre personne et de votre santé, car, pourvu que vous vous portiez bien, rien ne saurait mal aller pour moi. Je ne me portai jamais mieux, grâce au Bon Dieu. Assurez-vous de mon affection qui sera pour vous telle que vous la pouvez désirer, et prie le Bon Dieu de tout mon cœur qu’il vous tienne en sa sainte garde. 

À Saint-Germain, ce 2 mai 1632

Louis

J’ai brûlé votre lettre.

Marie-Catherine Vignal Souleyreau

Docteur en Histoire, ingénieur d'études à Sorbonne Université, Faculté des Lettres, Institut de Recherche sur les Civilisations de l'Occident Moderne (IRCOM - Centre Roland Mousnier)

More Posts


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Marie-Catherine Vignal Souleyreau (29 septembre 2023). Texte 673, année 1632, 2 mai, Louis XIII à Richelieu. Correspondance et papiers d'État du cardinal de Richelieu. Consulté le 21 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/tqmm


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.