Texte 703, année 1632, 10 mai, Louis XIII à Richelieu

Louis XIII à Richelieu, « Merlou » [château de Mello, non loin de Creil], 10 mai 1632. 

Musée Condé, château de Chantilly, cabinet des Lettres, série I, t. III, f° 23. Le texte original a été publié dans Marie-Catherine Vignal Souleyreau (éd.), La correspondance du cardinal de Richelieu : au faîte du pouvoir, l’année 1632, Paris, éditions L’Harmattan, 2007, p. 197.

Mon cousin,

Je vous avoue [que] je vous [sic] m’avez fait un grand plaisir de m’envoyer la lettre de M. des Noyers, car cette affaire me mettait fort en peine1. Je suis arrivé en ce lieu en très bonne santé grâce au bon Dieu. Je ne la ferai pas plus longue, seulement je vous assurerai toujours de mon affection qui sera toujours telle que je vous l’ai promise. 

Louis

À Merlou [sic, Mello], ce Xme mai 1632

Je vous renvoie dans ce paquet la lettre de M. des Noyers.

Marie-Catherine Vignal Souleyreau

Docteur en Histoire, ingénieur d'études à Sorbonne Université, Faculté des Lettres, Institut de Recherche sur les Civilisations de l'Occident Moderne (IRCOM - Centre Roland Mousnier)

More Posts

  1. Allusion à la rumeur selon laquelle Monsieur s’apprêterait à attaquer l’évêché de Metz. Le courrier de François Sublet de Noyers porte la date du 6 mai, il ne figure pas parmi les papiers de Richelieu consultés aux archives diplomatiques. On peut cependant se rapporter au courrier que Louis XIII adresse directement à François Sublet de Noyers, du château de Mello, le 12 mai 1632, minute de la main d’un secrétaire, dictée par Richelieu, avec de nombreuses corrections, conservée au Ministère des Affaires Étrangères, coll. Mémoires et Documents France, vol. 802, f° 173, dont la translation a été publiée en ligne, texte 113. []

OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Marie-Catherine Vignal Souleyreau (4 novembre 2023). Texte 703, année 1632, 10 mai, Louis XIII à Richelieu. Correspondance et papiers d'État du cardinal de Richelieu. Consulté le 21 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/tqow


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.