Texte 721, année 1635, 6 novembre, le cardinal de La Valette au comte de Chavigny

Louis de Nogaret, cardinal de La Valette, à Léon Bouthillier, comte de Chavigny, Château-Salins, 6 novembre 1635.

Ministère des Affaires étrangères, archives diplomatiques, centre de La Courneuve, coll. Correspondance Politique Lorraine, vol. 27, f° 28-29. Original, de la main de Jacques Talon, sauf la signature et la formule autographe. Suscription au f° 29 v° : « à Monsieur, M. de Chavigny, conseiller du Roi en ses conseils, secrétaire de ses commandements et chancelier de Monseigneur, frère unique de Sa Majesté, en cour ». Pour le classement : « M. le cardinal de La Valette, Château-Salins, 6 novembre 1635 ».

Il s’agit de la seconde de deux lettres que le cardinal de La Valette adresse le même jour au comte de Chavigny : voir également la première, texte 720.

Monsieur,

Je ne puis laisser partir le sieur Mayola pour s’en aller à la cour sans vous faire ces lignes pour vous demander la continuation de vos bonnes grâces et vous assurer de celle de mon service. Je ne doute pas que vous ne sachiez par lui le sujet de son voyage, et les choses qui se passent dans ces armées. La nôtre est logée à trois ou quatre lieues des ennemis, qui ne quittent point encore leurs retranchements. Ils y manquent de toutes choses et y souffrent toutes les incommodités qui se peuvent imaginer dans une armée.

Le sieur de Campelz, major de Metz, m’a prié de demander pour lui la confiscation du sieur de Fiquemont [Léonard de Fiquelmont], qui, après avoir fait le serment au Roi, a pris les armes pour le duc Charles. Ledit sieur de Campelz sert fort bien dans sa charge, et vous m’obligerez extrêmement, s’il vous plaît, lui faire accorder cette grâce. 

Je vous demande pardon si je ne vous écris pas de ma main, je me suis trouvé aujourd’hui un peu mal. Ce n’est pourtant pas rien de considération, et suis, Monsieur, votre très humble et très affectionné serviteur,

Le cardinal de La Valette

Au camp de Château-Salins, ce VIe novembre 1635.

Marie-Catherine Vignal Souleyreau

Docteur en Histoire, ingénieur d'études à Sorbonne Université, Faculté des Lettres, Institut de Recherche sur les Civilisations de l'Occident Moderne (IRCOM - Centre Roland Mousnier)

More Posts


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Marie-Catherine Vignal Souleyreau (30 novembre 2023). Texte 721, année 1635, 6 novembre, le cardinal de La Valette au comte de Chavigny. Correspondance et papiers d'État du cardinal de Richelieu. Consulté le 20 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/tqqa


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.