Texte 782, année 1632, mai, le marquis de Châteauneuf à Richelieu

Charles de L’Aubespine, marquis de Châteauneuf, à Richelieu, mai 1632.

Ministère des Affaires Étrangères, archives diplomatiques, centre de La Courneuve, coll. Mémoires & Documents France, vol. 805, f° 225. Le texte original a été publié dans Marie-Catherine Vignal Souleyreau (éd.), La correspondance du cardinal de Richelieu : au faîte du pouvoir, l’année 1632, Paris, éditions L’Harmattan, 2007, p. 245.

Vous aurez vu par l’homme de M. de Bourbonne que je vous viens d’envoyer, comme Monsieur [le duc d’Orléans] passe droit en Flandres. Sur cela, je fais difficulté d’envoyer après l’homme de Verderonne sans nouvelle ordre de vous, car s’il trouve Monsieur arrivé à Bruxelles, j’estime qu’il n’y a plus rien à négocier, et que c’est une affaire pour un autre temps. Toutefois, si vous le commandez, je le ferai partir ou bien je diffèrerai jusqu’à ce que nous aurons [sic] vu la réponse de M. de Lorraine. Je suis tout mal, ce qui m’empêche de vous aller trouver.

Marie-Catherine Vignal Souleyreau

Docteur en Histoire, ingénieur d'études à Sorbonne Université, Faculté des Lettres, Institut de Recherche sur les Civilisations de l'Occident Moderne (IRCOM - Centre Roland Mousnier)

More Posts


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Marie-Catherine Vignal Souleyreau (12 avril 2024). Texte 782, année 1632, mai, le marquis de Châteauneuf à Richelieu. Correspondance et papiers d'État du cardinal de Richelieu. Consulté le 20 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/w7mr


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.