Texte 795, année 1633, 10 mars, Denis à Arnould de Nouveau

Denis à Arnould de Nouveau, Anvers, 10 mars 1633.

Ministère des Affaires Étrangères, archives diplomatiques, centre de La Courneuve, coll. Mémoires & Documents France, vol. 809, fol 17. Le texte original a été publié dans Marie-Catherine Vignal Souleyreau (éd.), Richelieu à la conquête de la LorraineCorrespondance : 1633, Paris, éditions L’Harmattan, 2010, p. 131-132.

Monsieur,

Le mauvais bruit qui court partout ce pays qu’on n’a voulu tuer le roi de France, priant Dieu qu’il ne soit pas vrai, on a fait courir le même bruit plus deux mois avant que le Roi défunt, que Dieu absolve, fut tué. Le devoir que je dois à mon Roi et à ma patrie et la crainte que j’en ai m’a fait écrire ce mot pour en donner avis à ceux qui ont charge de Sa Majesté, car le feu ne va jamais sans fumée. 

Pour d’autres nouvelles, on tient que les Hollandais mettent leurs canons en campagne suivant qu’en disent ceux qui viennent dudit Hollande et que le rendez-vous est à Nimègue et les autres espèrent la trêve. C’est tout ce que j’ai pu apprendre, n’étant la présente pour autre fin, sinon que je suis et serai toute ma vie, Monsieur, votre très humble serviteur pour vous obéir,

Denis

D’Anvers, ce 10e mars 1633

Monseigneur duc d’Orléans est de présent à Bruxelles.

Marie-Catherine Vignal Souleyreau

Docteur en Histoire, ingénieur d'études à Sorbonne Université, Faculté des Lettres, Institut de Recherche sur les Civilisations de l'Occident Moderne (IRCOM - Centre Roland Mousnier)

More Posts


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Marie-Catherine Vignal Souleyreau (19 avril 2024). Texte 795, année 1633, 10 mars, Denis à Arnould de Nouveau. Correspondance et papiers d'État du cardinal de Richelieu. Consulté le 20 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/w8vj


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.