Texte 820, année 1632, 18 juin, Jean de Nogent d’Aquin à Richelieu

Jean de Nogent d’Aquin à Richelieu, Grancey-le-Château, 18 juin 1632.

Ministère des Affaires Étrangères, archives diplomatiques, centre de La Courneuve, coll. Mémoires & Documents France, vol. 804, f° 149. Le texte original a été publié dans Marie-Catherine Vignal Souleyreau (éd.), La correspondance du cardinal de Richelieu : au faîte du pouvoir, l’année 1632, Paris, éditions L’Harmattan, 2007, p. 276. Le texte est accompagné d’une note dictée par le sieur du Rochas, et mise-en-forme par le signataire, voir le texte 821.

Monseigneur,

J’arrivai hier au soir à Grancey-le-Château, à trois lieues d’Is-sur-Tille, où est logé Monsieur [le duc d’Orléans], d’où j’espère sortir cette nuit pour gagner le devant de ses troupes, qui sont en nombre de près de trois mille chevaux, qui s’augmente toutes les nuits de quantité de Français qui vont par dix et douze. À mon arrivée, j’appris que deux cornettes de cavalerie s’en allaient loger au faubourg de Dijon, qui sont conduites par un nommé Vellepelle1. J’ai appris aussi que ceux qui tiennent le parti de Monsieur s’assemblent en la forêt d’Orient, en la maison de l’ermite qui demeure en ladite forêt, vous pourriez apprendre dudit ermite force chose de cette faction. Je vous puis assurer, Monseigneur, que j’essaierai à vous donner le plus souvent et les plus assurées nouvelles qui me sera possible, n’ayant autre but que de pouvoir faire quelque chose qui puisse mériter de prendre la qualité de, Monseigneur, votre très humble et très obéissant et très fidèle serviteur, 

Nogent d’Aquin

De Grancey-le-Château, ce XVIII° juin 1632

J’envoie ce porteur pour vous dire quelque particularité que nous avons vue.

Marie-Catherine Vignal Souleyreau

Docteur en Histoire, ingénieur d'études à Sorbonne Université, Faculté des Lettres, Institut de Recherche sur les Civilisations de l'Occident Moderne (IRCOM - Centre Roland Mousnier)

More Posts

  1. Il s’agit sans doute d’un fils de Guillaume Legouz, seigneur de Vellepelle, décédé en 1614. []

OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Marie-Catherine Vignal Souleyreau (7 mai 2024). Texte 820, année 1632, 18 juin, Jean de Nogent d’Aquin à Richelieu. Correspondance et papiers d'État du cardinal de Richelieu. Consulté le 21 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/11nhn


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.