Texte 105, année 1632, fin avril, Châteauneuf à Richelieu

Charles de L’Aubespine, marquis de Châteauneuf, à Richelieu, fin avril 1632.

Ministère des Affaires Étrangères, archives diplomatiques, centre de La Courneuve, coll. Mémoires et Documents France, vol. 802, f° 145. Mise-au-net de la main d’un secrétaire. Au f° 145 v° figure une liste de noms : « <…>, Frédeville, Arnoncourt, d’Ailly, Buque».

Demain, je vous enverrai la réponse au mémoire de M. de Wosberg avant que partir pour Rueil, où je me rendrai Dieu aidant.

L’affaire des orfèvres n’est d’aucune conséquence. C’est un libertinage du peuple par la connivence des magistrats, qui s’augmente tous les jours, et dont ils prennent avantage aux moindres occasions.

À cela un petit voyage du Roi à Paris remédierait à beaucoup de semblables rencontres. Il faillit à en arriver ce matin une semblable, sur la recherche que l’on faisait dedans les maisons des bourgeois de quelques gens de Monsieur qui s’y étaient retirés. L’on a informé et décrété contre quelques-uns de ces orfèvres, fait défenses sur peine de la vie aux corps des communautés de s’assembler et solliciter leurs affaires en plus grand nombre que de quatre. Et ce matin nous avons oui les gardes des orfèvres en présence du président Lusson, et donné des commissaires, lesquels se doivent assembler dès cette après-dînée pour régler les droits, conformément à ce que m’en mander ou peu s’en faudra. Pour l’affaire de Marillac, il ne peut être jugé que dedans la semaine d’après la prochaine, y ayant encore dix vacations au moins sans ce qui peut survenir. L’ambassadeur d’Angleterre me vient demander qu’il avait des lettres du dix du présent, de Francfort, que le roi de Suède avait pris Donauwörth, ville du duc de Bavière, sur le Danube, et se logeait entre le [duc de] Friedland et Tilly pour les empêcher de se joindre, que ce dernier avait trente mille hommes de pied et huit mille chevaux, et Suède quarante et dix mille chevaux avec cent pièces de canon.

Marie-Catherine Vignal Souleyreau

Docteur en Histoire, ingénieur d'études à Sorbonne Université, Faculté des Lettres, Institut de Recherche sur les Civilisations de l'Occident Moderne (IRCOM - Centre Roland Mousnier)

More Posts


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Marie-Catherine Vignal Souleyreau (25 mai 2022). Texte 105, année 1632, fin avril, Châteauneuf à Richelieu. Correspondance et papiers d'État du cardinal de Richelieu. Consulté le 21 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/tpso


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.