Texte 184, année 1632, 2 juillet, Molé à Richelieu

Mathieu Molé au cardinal de Richelieu, Paris, 2 juillet 1632.

Ministère des Affaires Étrangères, archives diplomatiques, centre de La Courneuve, coll. Mémoires et Documents France, vol. 804, f° 232. Original autographe.

Monseigneur,

Je ne peux jamais vous rendre assez d’actions de grâces de l’honneur de votre souvenir. Je m’en tiens d’autant plus étroitement obligé qu’au milieu de tant d’exercices publics, d’occasions si importantes qui naissent de jour en jour, et de la conduite de notre fortune publique, de laquelle le ressort est en vos mains, vous ayez daigné me faire part de l’heureux succès des armes du Roi en Lorraine. Il faut avouer que les actions de notre prince sont si admirables qu’elles impriment dedans les âmes de ses sujets autant d’amour qu’elles donnent de crainte aux Étrangers. C’est beaucoup d’avoir réduit celui-ci en son devoir, après avoir tant de fois violé sa foi, de lui avoir fait reconnaître l’obligation d’un vassal envers son souverain et d’avoir augmenté les bornes du royaume. Mais cet événement est d’autant plus glorieux que le dessein de la conquête de la Lorraine a été entrepris au commencement de l’entrée en armes de Monsieur de France, et qu’il a été assez tôt exécuté pour laisser la liberté à Sa Majesté de dissiper et détruire ceux qui, sous son nom, ont été si hardis que de violer son autorité, la sûreté publique et le repos de ses sujets. Ce sont des effets signalés des faveurs du Ciel qui augmenteront de jour en jour, puisque la fidélité de vos conseils ne le porte que d’accroitre la gloire de la monarchie et l’affermir si assurément qu’elle ne puisse plus être ébranlée. Je ne serai toute ma vie, Monseigneur, votre très humble et très obéissant serviteur,

Molé

Paris, ce 2 juillet.

Marie-Catherine Vignal Souleyreau

Docteur en Histoire, ingénieur d'études à Sorbonne Université, Faculté des Lettres, Institut de Recherche sur les Civilisations de l'Occident Moderne (IRCOM - Centre Roland Mousnier)

More Posts


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Marie-Catherine Vignal Souleyreau (26 mai 2022). Texte 184, année 1632, 2 juillet, Molé à Richelieu. Correspondance et papiers d'État du cardinal de Richelieu. Consulté le 21 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/tpuv


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.