Texte 212, année 1632, 18 juillet, le comte de Noailles à Louis XIII

Le comte François de Noailles à Louis XIII, Issoire, 18 juillet 1632.

Ministère des Affaires Étrangères, archives diplomatiques, centre de La Courneuve, coll. Mémoires et Documents France, vol. 1485, f° 285-286. Original. Suscription au f° 286 v° : « au Roi ».

Sire,

J’ai cru ne devoir pas différer à donner avis à Votre Majesté comme m’étant approché de Vodable avec quelques amis, et y ayant appelé M. de Beaufort, et neveu1, le baron de Canilhac2, Santerre, que Monsieur avait laissé dans la place a eu appréhension d’être assiégé, et après avoir envoyé vers moi pour traiter, le dit baron étant allé par mon ordre se loger dans le bourg de Vodable, il lui a remis le château d’abord et s’est confié librement à sa parole pour avoir été autrefois son chevau-léger. Le sieur Beaumerveille, avec sa compagnie que j’avais fait avancer, leur avait bien donné de la terreur, ce bon homme a bien servi en ces occasions, et je viens de lui mettre en main le frère de Sanes. Il plaira à Votre Majesté de faire savoir ce qui est de ses volontés pour ce regard, et pour deux autres gentilshommes dont l’un n’a que dix-sept ans, qui sont arrêtés prisonniers. Je serai toujours prêt d’obéir et de témoigner à Votre Majesté que je suis, Sire, votre très humble, très obéissant et très fidèle sujet et serviteur,

Noailles

D’Issoire, ce 18e juillet au soir.

Marie-Catherine Vignal Souleyreau

Docteur en Histoire, ingénieur d'études à Sorbonne Université, Faculté des Lettres, Institut de Recherche sur les Civilisations de l'Occident Moderne (IRCOM - Centre Roland Mousnier)

More Posts

  1. Voir Voir Marie-Catherine Vignal Souleyreau (éd.), L’œil et la plume de Richelieu : correspondances croisées, 1635, Paris, éditions L’Harmattan, 2020, p. 82 ; voir aussi Marie-Cathrine Vignal Souleyreau (éd.) Le trésor pillé du Roi : correspondance du cardinal de Richelieu, année 1634, Paris, éditions L’Harmattan, 2013, 2 volumes, t. 2, p. 61. []
  2. Monsieur de Canilhac porte en réalité le titre de marquis de Canilhac, son père était aussi baron de Montboissier. []

OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Marie-Catherine Vignal Souleyreau (26 mai 2022). Texte 212, année 1632, 18 juillet, le comte de Noailles à Louis XIII. Correspondance et papiers d'État du cardinal de Richelieu. Consulté le 20 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/tpvn


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.